Décès de Jirô Taniguchi

C’est avec grande consternation que j’ai appris cet après-midi, via Facebook, le décès d’un des mangaka que je respectais le plus: Jirô Taniguchi est décédé samedi à l’âge de 69 ans! La cause du décès n’a pas été précisé. Il nous manquera terriblement. Toutes mes condoléances à sa famille, ses proches ainsi qu’à ses nombreux admirateurs qui, particulièrement en Europe, ont découvert et grandement apprécié la qualité de son travail. Requiesce in pace, mi magister!

[Sources: ANN, AnimeLand, Le Figaro, Le Monde, Variety, Yahoo]

Voir aussi: Google et The Manga Critic’s Guide to Jiro Taniguchi.

Lire la suite après le saut de page >>

Continue reading

Découverte: De nouveaux “Classiques” chez Soleil

J’ai déjà beaucoup parlé de cette collection des “Classiques” de la littérature en manga publiée en français chez Soleil. Je croyais d’ailleurs qu’ils en avaient abandonné la publication, mais non: après un hiatus en 2015, Soleil a publié cinq titres à l’automne 2016 (Théorie de la Relativité par Albert Einstein, Du Contrat Social par Jean-Jacques Rousseau, Ainsi parlait Zarathoustra par Frederich Nietzsche, Orgueil et Préjugés par Jane Austen, ainsi que la réédition du Capital de Marx en un seul volume) et annonce trois nouveaux titres pour le printemps 2017 (Une Vie par Guy de Maupassant, Théorie de l’évolution par Charles Darwin et Discours de la Méthode par Descartes) !

Cette collection reprend en traduction quelques titres de l’impressionnante collection japonaise Manga de Dokuha (comportant jusqu’à maintenant plus de cent-cinquante titres!) illustrée par le Studio Variety Art Works et publiée par East Press, qui se consacre à adapter en manga des classiques de la littérature pour les rendre accessible à un plus large publique.

Découvrez plus de détails après le saut de page >>

Continue reading

English Extensive Reading Manual

One of my Japanese friends, Kazu-chan, has just published a book!

Ten years ago, he came to Montreal through the working holiday program in order to learn English and French. He first got a job at the restaurant where my wife is working, Sakura Gardens, but he realized that a Japanese restaurant was the worse place to learn a new language, so he went to work at the Tim Horton’s on Saint-Denis street instead. After graduating from the prestigious Tokyo University, he was hired by a big venture company, but he quickly discovered that he had no taste for the abuses a junior salaryman (office worker) must endure in Japan (remember Amélie Nothomb’s novel, Fear and Trembling ?).

Choosing a more independent (but alas poorer) lifestyle, he founded with a friend (Akira Sakaizume, a senior in Buddhist literature) the language school Philosophia. While pursuing English learning methods that are more suitable for Japanese people, they are helping students not only to prepare for the college entry exam but also to develop useful English skills. For him it was a dream to help children realize their hope while broadening their mind through English education.

Continue reading

Manga paradise

Three weeks ago, while watching the TV show Tokyo Eye on NHK World, I’ve discovered two manga libraries in Tokyo that I would certainly like to visit one day.

The Tokyo Eye episode that aired November 30th was titled “Tokyo Book Tour.” Its introduction tells us: “In this digital age, people are rediscovering the joy of visiting a physical bookstore. Tokyo might have more bookstores than any city in the world, and this time we look at some of the best ones.” As a travel show dedicated to the Tokyo area (where foreigners discuss sites and attractions they like in the city), this time it introduces us with a dozen notable libraries. Two of them really caught my eyes.

The Tachikawa Manga Park (立川まんがぱーく, located at 3-2-26 Nishiki-cho, Tachikawa-shi, Tokyo; website: mangapark.jp) offers 400,000 manga, mostly new and popular titles, to read. The “space is designed to recall an old Japanese home“ and “visitors are free to kick back and simply enjoy reading manga”. You can sit on chairs or benches, lie down on cushions or tatami mats or even hide in a recreated oshiire closet! A dream library for children and teenagers.

The Shojo Manga-kan (少女まんが館, located at 155-5 Ajiro, Akiruno-shi) is a private library entirely dedicated to shojo manga. It offers over 55,000 shojo books and magazines (even some dating back to the meiji-era!). The library is located in the private home of a couple, Jun Nakano and Natsuyo Oi, who are long-time fans and collectors of shojo manga. Since it’s private, it is only opened on Saturday and you must first book online. It’s a real paradise if you want to study the history of shojo manga.

Also interesting, the latest episode of Tokyo Eye (it aired on December 21st), titled “Tokyo Mottainai!”, is dedicated to unusual recycling ideas which offers a “stylish new twist on a traditional Japanese value.” I particularly like the idea of the restaurant that buys “imperfect” seafood that has gone unsold at the Tsukiji fish market and turns it into delicious cuisine. And the one about the “Mottainai Kids Flea Market” where kids can learn economic skills while recycling their old toys and stuff.

Both shows are still available to watch online (and will stay available for a few weeks).

[ Traduire ]

Découverte: Marie-Antoinette, la jeunesse d’une reine

Sa véritable Histoire, pour la première fois en manga !

“Marie-Antoinette est l’une des personnalités historiques les plus adaptées en fiction. Sophia Coppola, Chantal Thomas ou Riyoko Ikeda… de nombreux créateurs ont donné naissance à un personnage en adéquation avec leurs idéaux.”

“Cependant, quand Fuyumi Soryo s’attaque au mythe, ce n’est pas pour reproduire une énième icône malmenée par la vision trop partiale de Stephan Zweig, mais pour restituer dans la réalité historique une jeune fille dénuée de tout artifice.”

“Avec la précision qu’on lui connaît déjà sur Cesare et grâce au soutien du Château de Versailles, ce n’est plus un simple manga, mais une plongée virtuelle au cœur de la cour au XVIIIe siècle que l’auteur vous offre. Que vous soyez adepte des fresques historiques, lecteur de manga ou tout simplement curieux de nouveauté, ne passez pas à côté de cette création ! D’autant plus que les Éditions Glénat, co-éditeur dans ce projet, auront la chance de publier ce titre en avant-première de sa sortie japonaise !!” (Texte du site de l’éditeur)

Hier, je regardais les nouvelles sur NHK World et on y présentait un reportage sur le tout dernier manga de Mars mais que j’admire tout particulièrement pour ANN, Le Monde) et que je croyais que Soryo travaillais à la suite de Cesare. La mangaka aurait-elle décidé de mettre fin abruptement à Cesare? D’autant plus que l’article de Dante Alighieri (poursuivant sur le sujet de la renaissance Italienne). Mais j’en doute: elle a probablement juste temporairement mis Cesare sur pause afin de travailler sur Marie-Antoinette, qui ne comporte d’ailleurs qu’un seul volume (un “one-shot” comme on dit).

Extrait des pages 10-11, 20-21, 24-25, & 40-41 (lire de droite à gauche):

(Vous trouverez aussi un extrait des cinquante premières pages sur le site de Glénat)

Marie-Antoinette (マリー・アントワネット) est un manga historique seinen qui a d’abord été pré-publié en feuilleton dans Morning (et son pendant digital: D Morning), un magazine hebdomadaire de Kodansha. Il a débuté dans le numéro 38 (18 août 2016) et s’est étalé sur quatre publications (se terminant dans le numéro 41). Chose rare, la publication en volume (tankōbon) s’est faite au Japon en septembre 2016 (ISBN 978-4-06-377337-8, 750円), soit quelques jours après la parution du volume en français!

Malgré certaines critiques négatives en France, on peut s’attendre à un ouvrage d’une grande qualité historique. Soryo est d’ailleurs reconnue pour la qualité de sa documentation, d’autant plus que le projet, co-publié par Kodansha et Glénat, est produit en collaboration avec le Château de Versailles, qui a ouvert ses portes et offert tout son soutient à l’artiste. Le magnifique style rococo qui caractérise l’époque sera donc fidèlement reproduit dans tous ses aspects: la mode, l’architecture, l’étiquette et les moeurs de la court royale, etc.

Si l’on prends pour exemple la qualité de son travail sur Cesare (tant les détails historiques que le travail artistique), on ne sera pas déçu. J’ai déjà commandé le manga et le commenterai dès que je l’aurai lu.

Marie-Antoinette, la jeunesse d’une reine, par Fuyumi Soryo. Paris: Château de Versailles / Glénat (Coll. Seinen), septembre 2016. 180 pg., 9.15 € / $14.95 Can. ISBN: 978-2-344-01238-3. Recommandé pour public adolescent (12+).

Pour plus d’information vous pouvez consulter les sites suivants:

MARIE-ANTOINETTE © 2016 Fuyumi Soryo / Kodansha Ltd.

[ Translate ]