Souvenir des chatons

Voici un petit souvenir des chatons avant qu’ils soient pris en charge par le refuge qui s’occupera de leur adoption…

[ Translate ]

Inauguration du parc

Ce matin dans ma boite à lettre j’ai trouvé une publicité annonçant l’inauguration du Parc Frédéric-Back dans un peu moins de deux semaine, le samedi 26 août dès midi. C’est donc maintenant officielle!

La cérémonie, qui se déroulera dans le secteur Boisé Est (angle 2e avenue et rue Deville), inclura une performance d’ouverture, le dévoilement de l’oeuvre de mémoire (?), des activités ludiques pour grands et petits ainsi qu’un spectacle de clôture en soirée.

Aussi, tous les samedis de septembre, dès 11h, nous pourrons profiter de pique-niques champêtres, de maïs gratuit, de nombreuses activités ludiques et autres surprises!

C’est un peu tard pour ouvrir un parc mais, bon, la ville se rattrape en offrant une programmation spéciale pour la rentrée. Les travaux sont théoriquement terminés depuis le printemps (et je n’y ai pas vu beaucoup d’activité durant l’été) alors je ne comprend pas pourquoi attendre aussi tard pour en faire l’ouverture. Et malgré tout, le parc ne me semble pas encore tout à fait prêt: hautes herbes, belvédères obstrués par les arbres, etc., et le tout est encore clôturé mur à mur… Enfin, c’est un début!

Pour plus de détails, consultez le site des legs du 375e ainsi que le site des Grands Parcs de Montréal.

[ Translate ]

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Italian Week 2017

Today we visited the 2017 Montreal’s Italian Week that was held from August 4 to 13 in the Little Italy. Amongst other things, we’ve seen a Fiat and Ferrari car exposition, a colourful parade and listen to some folkloric music! The parade was organized by one of the multiple Italian associations of Montreal,  from Sicily (probably the Associazione messinese di Montreal). I have also discovered quite an interesting musical instrument: the bufù (a.k.a. caccavella or putipù) is a friction drum that is played by rubbing a bamboo stick through an animal skin membrane to make it vibrate and produce a deep sound. The music was played by the people from the Associazione Casacalendese di Montreal.

I made a short video as a memento of this visit, available also on Vimeo:

[ Traduire ]

How to save the planet

You’re feeling good because you think you are saving the environment by recycling and switching to LED light bulbs? Well, don’t (feel good, I mean). It is totally useless.

Last week-end, I read an interesting article in The Gazette titled “Want to save the planet?” (also from the National Post via PressReader). A study by the University of British Columbia is showing that what we are told to do to reduce climate change is rarely the most effective way.  We’re told that “making a difference doesn’t have to be difficult” when, in truth, making a real impact demands some major sacrifices!

The most interesting part of the article is found in a graphic that was available only in the print version. What high school textbooks suggest students to do for the environment is not very effective: using reusable shopping bags instead of plastic ones represent only a saving of 0.005 tonne (5 kg) of carbon dioxide per person per year, while upgrading light bulbs saves 0.1 tonne, hanging your laundry to dry in the sun saves 0.21 tonne, recycling saves 0.213 tonne and washing your clothes in cold water saves 0.247 tonne. Small changes.

In opposite, the more effective actions for helping the environment represents only four per cent of the suggestions given to students. The best tactics are eating less meat with a plant-based diet (saving of 0.8 tonne per year), buying green energy (saving 1.5 tonne per year), taking one less transatlantic flight per year (saves 1.6 tonne), and going car-free (saving 2.4 tonne per year — note that switching from an electric car to car-free saves 1.15 tonne per year and buying a more efficient car saves 1.19 tonne per year!). However, the most effective way to be environmentally friendly is to have one less child: you would save 58.6 tonne of CO2 emission per year! I always said that those kids are killing the planet.

I am really happy because I am already doing all those things (switching light bulbs, washing in cold water, hang-drying, using reusable bags, hydro-electricity, having a plant-based diet, no flying, no car, no kid) and I hope you will consider it too. I won’t go as far as some sci-fi shows and suggest, as some sort of Sophie’s Choice, that we should reduce the children population (or even the general population) — it would surely make the environment quieter — but please copulate with moderation (I would say “practice abstinence” but that would be inconsiderate: just don’t have four or five kids and think of it as a planetary-wide one-child policy)! There are already too many people on earth…

That would certainly be a good way to save the planet.

[ Traduire ]

Promenade au jardin

Nos horaires et la température nous ont finalement permis de retourner faire une promenade au jardin botanique cet après-midi. C’est juste ce qu’il nous fallait pour refaire le plein de vert, de nature et de fleurs. Il parait que c’est bon pour la santé. Malheureusement ont a manqué le meilleurs des roses de juin — il en restait mais elles avaient passé de meilleurs jours. Nous étions toutefois juste à temps pour apprécier les lis de juillet. Bien sûr, le jardin est splendide en tout temps. Voici quelques échantillons de ce que nous avons pu observer :

La nature en mouvement

(iPhone 6s & Nikon D3300, Jardin botanique, 2017-07-23)

[ Translate ]

SaveSave

Lettre à l’arrondissement

Mme la mairesse d’arrondissement
M. le conseiller de Saint-Michel,

J’ai quelques questions que j’espère vous aurez, cette fois, l’obligeance (sinon la décence) de répondre.

En novembre dernier, suite à une annonce dans le journal de St-Michel (“Toujours à l’écoute de vos besoins, nous vous invitons à nous faire part de vos demandes et commentaires”) qui incitait les citoyens à envoyer leur questions par courriel à leurs conseillers (jusqu’alors, quand j’avais un problème, je me déplaçais au bureau de mon conseiller — que je n’ai jamais rencontré par ailleurs mais sa secrétaire à toujours fait en sorte que les problèmes soient réglés de façon satisfaisante), je vous ai écrit au sujet d’un grave problème de gestion animalière dans notre arrondissement (j’ai par la suite publié cette lettre sur mon blogue et ma soeur, co-signataire, vous l’a très récemment envoyé de nouveau). Je n’ai jamais eu de réponse, ni même d’accusé-réception!

Je ne vous répèterai pas ici le contenu de la lettre (pour cela je vous réfère à mon blogue où le sujet est abondamment documenté par des hyper-liens) mais je me permet d’insister sur le fait que, cette année, la situation est pire: une dizaine de chats errants (deux femelles, cinq chatons, un mâle dominant et deux prétendants) font un véritable ravage dans le jardin de ma cour arrière. Non seulement la situation était-elle devenue intolérable mais apparemment les règlements municipaux nous menaces d’amendes si l’on “tolère” des animaux errants dans notre cour (?!).

Je n’ai donc pas eut le choix d’attraper tout ce beau monde (du moins les femelles et les chatons) mais maintenant qu’en faire? Les refuges privés sont toujours bondés (particulièrement à ce temps-ci de l’année où il y a beaucoup d’animaux abandonnés), c’est très difficile de trouver de bons samaritains pour adopter autant de chats et la seule solution officielle offerte est le Berger Blanc, qui a très mauvaise réputation (l’an dernier un employé m’a avoué que 100% des animaux errants y étaient euthanasiés) et que je me refuse à utiliser. J’espère trouver une place pas trop chère pour faire stériliser les deux femelles (et ensuite relâcher au moins la plus vieille des deux, sinon les deux, pour faire un TNR — “trap, neuter & return”) et trouver des gens pour adopter les chatons. Aux États-Unis et aux Canada anglais la plupart des villes ont des programmes subventionnés pour la stérilisation gratuite ou à bas prix ($15-$20) pour les animaux errants mais ici cela va me coûter autour de $60-$80 chacune! Avez-vous des suggestions?

Donc, suite à ce trop long préambule de contexte (je m’en excuse), j’aimerais bien que vous répondiez à ces deux questions:

  1. Comment cela se fait-il que notre arrondissement fasse affaire avec le refuge qui a la pire des réputations, le Berger Blanc, et non avec la SPCA comme beaucoup d’arrondissements environnants (Anjou, Montréal-Nord, Plateau, Rosemont, etc.)? Si VSP faisait affaire avec la SPCA cela serait déjà un peu mieux…
  2. Comment se fait-il que la ville repousse sans cesse la construction de son propre refuge animalier (dans notre arrondissement)? Aux dernières nouvelles il était maintenant annoncé pour 2019 !!!

Tant qu’à vous écrire j’aurais encore quelques questions sur d’autres sujets:

Comme vous le voyez je ne me gène pas pour commenter les absurdités municipales que j’observe que ce soit des problèmes de déneigement ou la politique de contraventions abusives sur Saint-Roch…

Merci de me lire et, surtout cette fois, de répondre à mes questions…

[ Translate ]

Image du chat-medi

Comme image du chat-medi, je vous présente notre “Cuvée Chatons 2017” qui comprends deux chattes (Grisou, 2 ans & Socks/Chaussettes, 1 an) ainsi que leurs cinq chatons (nés à la mi-mai, donc ils auraient 6 à 8 semaines; tous noir & blanc; trois femelles, un mâle et un inconnu pour l’instant).  Cela faisait vraiment trop de chats errants dans la cour arrière et cela ruinait le jardin. Nous recherchons donc un refuge ou des individus qui serai(en)t intéressé(s) à les adopter. Des intéressés ? S.V.P., faire passer le mot… Merci !

(iPhone 6s, 2017-06-26)

[ Translate ]

SaveSave

Cats stories

A large part of my ten-day vacation was about taking care of the cat problem (which I alluded to in a recent “notable news” post). Just for the fun of it, yesterday I edited a short video showing the extent of the problem. They are cute but that many cats is just too much. Now that they are captured, we just have to find them new families where they can have a happy and meaningful life. That’s the hard part since, as I said, our only official option is the Berger Blanc (and it’s quite frustrating that the city bylaws threaten us of fines for having stray cats CHOOSING our backyard but doesn’t offer any help whatsoever; we’re on our own [link, Gazette, CTV, Animosource]). Hopefully, we’ll find someone to adopt them, maybe some refuge willing to take them or find a way to deal with the SPCA. Anyone interested?

The video is also available on Vimeo. At the same time, this video showcase the capability and usefulness of the Nest Cam (I really love them).

[ Traduire ]

Funérailles Laure Gauthier

Ma mère, Laure Gauthier, est décédé le 5 mars 2017. Sur ce blogue, je lui ai déjà rendu hommage en mots et en images. Plus tôt cette semaine, j’ai créé un album Flickr pour mettre disponible les photos que j’ai utilisé pour le diaporama/vidéo. Il ne me restait plus qu’à faire le montage vidéo des funérailles, qui ont eu lieu le 17 mars dernier. J’attendais de pouvoir y ajouter les photos de la mise en terre des cendres, qui s’est faite le 19 juin. Le vidéo est maintenant complété et disponible sur Vimeo. Et je le partage ici avec vous:

Un grand merci à tout ceux qui ont aidé à organiser les funérailles, particulièrement à mes soeurs Luce et Francine, mon oncle Marcelin, ma tante Micheline et au prêtre officiant, Julio Cesar Duràn, ainsi qu’à tout ceux et celles qui sont venu nous offrir leurs condoléances.

[ Translate ]

Le parc des promesses brisées

J’ai récemment parlé du peu de progrès dans l’aménagement du Parc Frédéric-Back mais je dois avouer, après une petite randonnée à bicyclette autour du parc, que là ma déception est encore plus grande: le secteur Papineau Sud est peut-être ouvert (comme l’annonce le site de la Tohu) mais il n’y a pas grands aménagements et l’accès y est plutôt difficile. Le sentier est encore complètement fermé derrière le Taz, ce qui oblige à un détour par le boulevard Papineau (qui est d’ailleurs partiellement bloqué par des travaux!!!). Comme aménagements on retrouve des bancs et une bordure fait de broche et de pierres (même principe que la signalisation faite de “monolithe” ), un point de vue pas fini, des tables à picnic envahis par les mauvaises herbes et, seul élément vraiment terminé, une petit aire de spectacle (bancs étagés et scène couverte). Moi, j’appelle pas ça “être ouvert.” Je suppose que ça aussi ça va vraiment ouvrir à la fin août… trop tard pour qu’on en profite vraiment! Bravo Montréal!

(iPhone 6s, 2017-06-26)

[ Translate ]